20 novembre 2009

Les mains, deuxieme!

JUPROC025

JUPROC028
Direction l'élysée. Alain Juppé et Michel Rocard rendent aujourd'hui leur rapport sur les priorités de financement du grand emprunt. Bon, comme d'habitude, c'est un exercice de style.. J'ai déjà expliqué ici, le processus de réalisation des images dans la cour de l'Élysée, voir le post "les mains". Donc, ici les deux protagonistes arrivent dans la cour, passent devant nous et rentrent dans le grand vestibule du palais de la république. Nous faisons des images convenus sans grand intérêt. Je suis parti avec un objectif trés long (un 300mm) en me disant que je pourrai essayer de faire quelque chose de trés serré. A chaque fois que je dois faire des images dans ce genre de contexte j'essaie de me creuser la tête pour trouver un dispositif original. Des fois ça marche, d'autres pas. Pour l'instant ce n'est pas une grande réussite. Nous sommes peu de photographes et de caméramens et sommes trop prés. Avec mon 300, je suis vraiment trop sérré. je ne vois plus personne. Bon, je raccourci ma focale et fais des images classiques. En attendant la sortie de nos vedettes du jour, je cherche une place ou un point de vue différent...je dois avouer que rien ne vient...Soudain mon téléphone sonne. C'est le journal. On m'annonce qu'il à été décidé de ne passer que des photos de mains dans le numéro du jour, afin de rendre hommage à la main de Thierry henry qui à qualifié la France pour la coupe du monde de football. La rédactrice photo me demande donc de faire des plans serrés sur les mains. Évidemment, je râle. "mais non, c'est pas possible!, ça sort beaucoup trop vite..!" En effet si je n'ai comme situation, que leurs sortie de l'élysée, ça va être sportif..Donc je râle, mais je cherche...Selon le programme , il est prévu qu'ils fasse une conférence de presse...je me dis alors que je ferai cela à ce moment là..Ils sortent, je suis les deux homme dans mon viseur, déclenche de temps en temps. non, vraiment pas terrible.
Voilà la conférence de presse. Tous deux assis derrière une table, fond blanc. On ne peut pas faire plus sobre! Je monte donc mon 300mm avec un doubleur, Je suis donc quasiment à 600mm!! autant dire que c'est ridicule dans ce genre de situation. Nos deux protagonistes sont à dix mètres de nous, et il n'y a pas beaucoup de lumière. Je me concentre tout de même, essayant d'attraper les mouvements de mains. Je tente cela lorsqu'ils parlent. Difficile d'en avoir une nette!! et je m'attarde sur l'autre lorsqu'il laisse la parole. Finalement je me plaît dans ce dispositif. M'attachant à ces mains sans visages qui deviennent de vrais animations avec en bande son les discours déjà entendus. Je cherche des expressions, des postures sur les membres comme je le ferai sur les visages. Le jeu des mains de Juppé avec ses lunettes, la main de Rocard qui vient soutenir son oreille déficiente... c'était une bonne idée! je peux le dire, elle n'est pas de moi!
Mes camarade autour de moi me regardent amusés. Je suis empêtré avec cet énorme objectif dans un espace vital qui doit faire moins d'un mètre carré, coincé entre un pied de caméra et un plot doré qui tient une corde de velours rouge. Un autre photographe me demande : "mais , qu'est ce que tu fais?" je lui explique la situation et lui montre les photos sur mon boîtier. Il rit et me dit : "ah..pas mal.." Moi qui était presque honteux et n'osait pas parler de cette idée et de ce que j'étais en train de faire, me rend compte de ma bêtise. La fierté me remplit alors, et je remet l'œil dans mon viseur avec plus d'entrain.
Plus tard, quand j'aurai transmis les photos, la rédactrice me dira qu'elle adore les photos et qu'elle était sûre que malgré mes protestations je répondrais à la commande... C'est pour ce genre de moment et de collaboration que j'aime travailler dans ce journal. La remise en cause de moi même, tous les jours. L'envie de trouver une idée, même sur ces situations pauvres. Se poser la question en permanence "quoi dire?, comment le dire? pourquoi le dire?"

Posté par sebcalvet à 11:47 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Les mains, deuxieme!

    J'adore! C'est le genre de traitement de l'info qui me donne envie de racheter Libé, ça.

    Posté par DNDM, 20 novembre 2009 à 13:32 | | Répondre
  • Oui !

    Oui oui oui ... excellente idée et superbe réalisation. J'adore ces photos décalées et souvent révélatrices du comportement ou de l'attitude des personnes photographiées : merci à Libé de prendre cet angle et ce "risque". La photo de Michel Rocard est excellente.

    Posté par Quinze, 20 novembre 2009 à 14:31 | | Répondre
  • C'est tellement "toi" tout ça !
    C'est en tout cas ce qu'on s'est dit hier soir lors d'une petite soirée arlésienne...

    Posté par Mary Goodnight, 21 novembre 2009 à 17:09 | | Répondre
Nouveau commentaire