08 octobre 2010

One more!

LANVIN  GAULTIER

Je viens de faire un travail sur les défilés de mode pour Libération. Pas simple, hystérique, désordonné, la mode est un des milieu à photographier les plus intéressant et les plus épuisant. On passe son temps, et son énergie, à négocier, du temps ou des places. La musique est forte, la lumière encore plus. On est bousculé, pressé. Nous sommes trop nombreux a vouloir faire des images, pourtant pas un ne veux la même chose que son voisin de podium.
C'est Luc Briand, du service photo de Libération, qui m'a proposé le travail. Il y a quelques semaines, il m'appelle et me dit : "tu veux faire la mode pour nous ? j'ai une idée : MUYBRIDGE"  ce nom déclenche automatiquement dans ma tête une vision.. instantanément je dis "oui" . Pour ceux qui ne connaissent pas je vous renvoie à internet ou vous verrez des images du bonhomme. Pour situer l'idée, il s'agissait de faire des images décomposant un mouvement. Même si dans nos têtes le principe pouvait être perverti pour dériver vers une sorte de relecture cubiste, synthétique ou analytique des mannequins et des vêtements.
Après les premiers test, la maquette est définie. Cinq blocs d'images en hauteur. Sortes de panoramiques dans lesquels je vais devoir faire rentrer une femme s'exposant aux regards des photographes massés autour de moi. Je me concentrerai sur le vêtement. Faisant abstraction de l'ambiance qui règne dans les backstages, je cherche dans la cohue, la ligne verticale autour de laquelle va s'articuler mon personnage. Il s'agit en fait de l'inverse de ce que je fais habituellement. Ne pas faire attention aux bords cadres, ne pas s'intéresser au hors champs, ne pas montrer l'a côté. Ne voir que la femme, la ligne, l'idée.
Pour faire ces images, le lieu que nous avons choisi à été les coulisses. Je tente de rester derriere durant le défilé pour photographier les mannequins habillée mais pas encore en pleine lumière. Elles se concentrent sur la marche à venir, elles blaguent entre elles pour évacuer le stress. Se tiennent droite puis s'abandonnent. Je tente de la photographier "au naturel" vêtues de leurs atours pré déterminés.
Je reviendrai plus tard sur les difficultés à accéder  au lieux de la mode.. pour l'instant je vous laisse apprécier la réalisation de Luc Briand autour des photos et de sons que j'ai pu ramener.

POUR VOIR CETTE REALISATION DE LUC BRIAND C'EST ICI

à bientôt

HERMESVANNOTEN

Posté par sebcalvet à 10:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur One more!

    Travail très intéressant

    Je découvre ce blog : bravo !
    Je crois que je vais prendre plaisir à parcourir les articles précédents

    Sinon, si vous avez une réponse rapide... je serais curieux de connaitre la manière dont Luc Briand a réalisé ce montage avec assemblage d'images et effets entre-elles : logiciel de montage vidéo ou autre ?
    Un éclairage technique, même très rapide, serait intéressant je crois ! Parce que le résultat final (images/son) est top.

    Par avance merci, et bonne continuation...

    Posté par Stéphane, 23 octobre 2010 à 23:30 | | Répondre
Nouveau commentaire