21 janvier 2009

Le Reflet

OBAMAPARIS002
Mardi, 18h. Je suis à la maison des métallos, à Paris, pour suivre les assises du journalisme. Sorte d'états généraux bis de la presse, organisés par les journalistes eux mêmes. En effet, ceux ci ont été écartés des états généraux menés par l'état, alors l'association journalisme et citoyenneté rassemble toutes les bonnes volontés durant cette journée pour mener une réflexion sur nos métiers. Réflexions qui seront transmises au chef de l'état, en vue du discours qu'il prononcera vendredi pour annoncer les mesures prises spécifiquement pour la presse. Les débats sont intéressants, passionnants même, mais je ne peux m'empêcher de déprimer un peu en entendant tout cela. Les perspectives ne sont pas bonnes et j'enrage de toujours me retrouver à rêver sur une période que je n'ai pas connu...mon inclinaison nostalgique prend le dessus et m'attriste. Je suis admiratif de tous ces gens engagés dans l'action, la proposition. Je les admire car j'en suis incapable. Une fois encore je me tiens en retrait. Je fais des photos. M'intéresse à un rayon de soleil qui vient emplir la pièce. Mon esprit à nouveau me porte vers les petites choses.
C'est la fin de la journée. Les débats sont presque terminés. Les synthèses en train d'être rédigées. Nous nous dirigeons tous vers le bar où est installé un écran géant. La retransmission du discours d'investiture de Barack Obama va commencer. Les participants de la journée redeviennent journalistes, au sens où ils sont curieux , attentifs, excités par l'événement en train de se faire. Je me demande combien d'entre nous ne désirent pas ardemment être là bas...je crois que je suis de ceux là..
Enfin , je décide de faire un image de ce moment. Je cherche une place, m'installe bien en face de l'écran. ça ne va pas. Je ne trouve pas d'idée. Soudain j'aperçois le reflet de l'écran dans un vitre , juste derriére. Je me positionne face à lui et décide de faire mon image ici. Tout y est. Là où je suis. Paris, la cour interieure avec les bureaux encore allumés. Les lumiéres, la rue au fond, la circulation. Et puis vient se superposer l'image de Barack Obama. L'évènement historique qui se joue à des milliers de kilomètres et se déroule, malgré tout, devant mes yeux. Je veux les confondre. Ils sont ce que je suis. L'immédiate observation de ce qui m'entoure et les pensées portées vers un ailleurs. Un instant où j'aurais pu dire "j'y étais".
L'activité autour de moi se fige. Chacun regarde fixement l'écran. Je suis concentré sur mon reflet. En réalisant ma position, je souris. Encore une fois de dos. Encore une fois ailleurs. Encore une fois dedans et dehors. Il va vraiment falloir que je choisisse..
Les personnes dans le bureau sont partis. Elles doivent être en train de regarder la télévision elles aussi. Un homme derriere le nouveau président photographie la scène, là bas. Il me photographie, ici. Je ne vois plus que lui. Je voudrais voir son image. Voir ce qui se passe derriere. Je me retourne, mais je n'aperçois que l'origine du reflet. Une fois sa photo faite, il range son petit appareil photo dans sa poche, enfin c'est ce que je crois.
Je me raconte encore des histoires.
Quelle est la meilleure image?

Posté par sebcalvet à 09:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Reflet

    J'adore cette image !

    Posté par Stéphanie, 26 janvier 2009 à 17:52 | | Répondre
Nouveau commentaire